Votre schéma : Comprendre l’équilibre du vin

Dans le vin, tout est question d’équilibre.

Prenons un exemple simple : Certains arômes sont considérés comme des défauts, à partir du moment où ils dépassent un seuil de perception et « écrasent » les autres arômes du vin.
En dessous de ce seuil, ils peuvent même contribuer à la complexité du vin.

Dans le vin, tout est question d’équilibre.

Prenons un exemple simple : Certains arômes sont considérés comme des défauts, à partir du moment où ils dépassent un seuil de perception et « écrasent » les autres arômes du vin.
En dessous de ce seuil, ils peuvent même contribuer à la complexité du vin.

De manière plus générale, vous pouvez vous représenter une balance, avec ces 2 plateaux :

  • D’un côté, il y a ce qui rend le vin agréable, « rond »
  • De l’autre, ce qui le rend austère, dur

En fonction du vin, la balance penche d’un côté ou de l’autre.
Mais l’idée est la suivante : Un plateau n’est pas meilleur que l’autre !
En effet : La qualité du vin n’est pas déterminée par un plateau donné, mais par l’équilibre qu’il y a entre les 2.

Je vous avais parlé de cela dans la leçon n°2, que je vous résume par le schéma suivant.

En espérant qu’il vous soit utile !
Bonne semaine, et bonnes dégustations.

👉Rejoignez gratuitement la lettre du dégustateur, et formez-vous au vin chaque semaine : https://www.lecoam.eu/lp-newsletter/