Voici une dégustation pédagogique (à faire chez vous !) pour comprendre le terroir

 

Voici une dégustation pédagogique, à réaliser chez vous autour de 2 bouteilles.

Prenez 2 vins issus d’un même cépage (ou d’un même assemblage de cépages).

Par exemple : 2 vins issus d’un assemblage majoritaire de syrah et de grenache, du même millésime.

 

Partons sur un Côtes du Rhône et un Châteauneuf du Pape.

Bien. Ouvrez vos 2 bouteilles, et comparez les vins en dégustation.

 

Ces vins ont plusieurs choses en commun :

  • L’encépagement est similaire,
  • Le millésime est le même,
  • Le climat est globalement le même
  • La région (vallée du Rhône méridionnale) est la même

 

Et pourtant …

En dégustation, vous allez probablement constater des différences majeures, à chacune des étapes.

 

Je vais généraliser au risque de manquer de précision, mais peut-être allez-vous remarquer que, par rapport au Côtes du Rhône, le Châteauneuf du Pape présentera :

 

1/ Au nez, des arômes plus intenses et plus complexes évoquant le cuir, fruit noir bien mûr, poivre, réglisse…

2/ En bouche, un vin plus structuré, onctueux et corsé

3/ Et parfois, une robe plus soutenue pour le Châteauneuf du Pape (Attention, je généralise, je vous dis. En pratique, nous avons fait cet exercice en dégustation en comparant 2 à 2 ces vins. Sur les 9 « duos » comparés, on constate qu’il s’agit d’une tendance et non d’une vérité absolue … car d’autres facteurs jouent sur le profil du vin !)

Mais y a-t-il des vérités absolues dans le vin ?…

 

Qu’est ce qui explique ces DIFFÉRENCES entre votre Côtes du Rhône, et votre Châteauneuf du Pape ?

 

Et bien, pour le savoir, faites un tour dans les vignobles de Châteauneuf du Pape (et plus particulièrement dans les terroirs du Sud de l’appellation). Sous vos pieds, les galets roulés jouent un rôle tout particulier.

 

Ces « cailloux », ce sont des accumulateurs thermiques : ils emmagasinent la chaleur au cours des journées ensoleillées. Puis, lorsque le temps se rafraichit, ils la restituent.

 

Au passage,  c’est le même phénomène dans les sols de Graves du Médoc.

Le phénomène d’inertie thermique augmente en fonction de la « taille du caillou » !

 

Ceci favorise une belle maturité du raisin, et donne du gras et de la structure aux vins issus de ces terroirs.

 

Ce cas pratique permet de bien comprendre l’influence du terroir (le sol de galets roulés de Châteauneuf du Pape) sur la maturité de la baie… et donc sur le vin dégusté.

 

Mais comme vous vous en doutez, il y a beaucoup à dire sur les particularités de la vallée du Rhône et de ces différentes appellations !

 

C’est ce que vous allez découvrir dans la formation du mois des Masterclass de la dégustation.

 

Alors cliquez ici pour rejoindre les Masterclass de la Dégustation et recevoir votre formation « Les secrets de la Vallée du Rhône, le paradis de la syrah »

 

Ce mois-ci, voici ce que vous allez découvrir dans votre coffret dégustation et votre formation complète :

  • Les terroirs et les appellations clés à connaître dans la vallée du Rhône
  • Le rôle de chacun des cépages
  • Les différences entre la partie « Nord » de l’appellation (Côte Rotie, Condrieu, Saint Joseph, Crozes-Hermitage, etc…) et la partie « Sud » (la vaste appellation des « côtes du Rhône » et ses villages, les appellations de Lirac, Tavel, Gigondas, Châteauneuf du Pape, etc …)
  • Comment reconnaître à l’aveugle un vin issu de tel encépagement
  • Les millésimes à garder dans cette région
  • Les accords mets et vins classiques… et ceux à tester !

 

Cette formation est disponible SEULEMENT pour les inscriptions réalisées pendant le mois de juin (le mois d’après, on passe sur un autre cours !).

Alors ne tardez pas…