Vins sucrés, le cas des vins mutés

cours d'oenologie

Les vins mutés sont des vins ayant subi … un mutage : Il s’agit d’ajouter de l’alcool au vin dans le but d’assurer une stabilité microbiologique en augmentant la richesse en alcool, et d’empêcher toute autre fermentation.

En effet, sachez que la plupart des bactéries et levures ne sont plus actives à partir d’un certain degré alcoolique, compris entre 16 et 18% suivant le type de souches de levure.

On peut choisir d’ajouter cet alcool à différentes étapes de la fermentation : Au tout début de la fermentation, ou à la fin de la fermentation. Le moment du mutage va être déterminant dans le caractère du vin. Plus tôt on ajoute l’alcool au moût (soit au début de fermentation), plus le vin résultant sera riche en sucre. En effet, l’alcool désactive les levures responsables de la fermentation, et interrompt donc cette fermentation, le vin résultant sera donc riche en sucre résiduel, non fermenté.

Après le mutage, le vin est élevé en fûts de chêne, parfois pendant des décennies, pour se transformer en un vin complexe et aromatique, doté d’une profondeur et d’une concentration de saveur et de couleur considérables.

D’où provient l’alcool utilisé dans la fortification ?

L’alcool utilisé pour cette fortification peut provenir de différentes sources : il peut être issu de raisin, mais aussi de sucre de canne, de betterave. La réglementation définit le type d’alcool en fonction du type de vin fortifié. Laplupart des vis mutés qualitatifs sont élaborés à partir d’alcool éthylique, c’est-à-dire d’alcool issu de la fermentation du raisin.

Cet alcool est ensuite distillé pour atteindre un degré alcoolique compris entre 70% et 95% suivant le type de vin fortifié.

Quelques styles de vins mutés

On peut regrouper les vins mutés en différentes catégories, en fonction du moment du mutage :

•              Mutage avant la fermentation : ce sont les vins de liqueurs, comme le Pineau des Charente (mutés au Cognac), le Floc de Gascogne (muté à l’Armagnac), ou le Macvin du Jura (muté au marc de Franche-Comté).

•              Mutage pendant la fermentation : Porto, Madère, VDN

•              Mutage après la fermentation : Jerez, Montilla-Moriles

[emailform]

Ces articles pourraient vous intéresser

Apprenez à reconnaître le fût de châtaignier dans le vin ! (Leçon n°158)
 

Avant d’être mis en bouteille, le vin se « repose ».🍷
Le plus souvent, ce repos (qu’on appelle l’élevage) se fait dans une CUVE inox, ou encore dans un FÛT de chêne.

Mais vous le savez : il existe D’AUTRES OPTIONS pour faire vieillir le vin.

👉Aujourd’hui, je vais vous parler de l’élevage en fût de châtaignier.

Car oui, le châtaignier est une alternative au chêne : Même si c’est loin d’être classique, certains vignerons y ont recours.

 

(suite…)

Comment déguster à l’Aveugle : la Formation ?
 

Un grand MERCI pour vos retours sur la Masterclass « Déguster à l’Aveugle, le cas des Vins rouges ».

? Vous avez beaucoup apprécié cette thématique, car l’avantage est qu’elle permet finalement de voir (ou de revoir) tout ce qui impacte le style du vin.

C’est donc une manière de synthétiser toutes vos connaissances !

Si vous n’aviez pas pu la réserver au moment de sa sortie, sachez que je vous propose à présent cette Masterclass à disposition sur le site du COAM.

(suite…)

📝 Votre schéma : vendanges tardives, botrytis … Comment change le VIN 🍷
 

Il existe différentes méthodes pour élaborer un « vin sucré ».
? Vendanges tardives, botrytis (Vous savez : la pourriture noble), séchage des raisins « hors souche » (comme dans le vin de paille jurassien, par exemple), …

 

[button link= »https://www.le-vin-pas-a-pas.com/wp-content/uploads/2021/05/infographie_150.jpg » newwindow= »yes »] Téléchargez l’infographie ![/button]

(suite…)