Une technique pour retrouver les arômes … (et mes offres saint-valentin)

 

« Retrouver les arômes du vin ? c’est ce qui me pose le plus de problème »
Cette remarque, je l’entends presque quotidiennement sur les cours d’oenologie.Et je ne vais pas vous mentir : Le nez, on ne le travaille pas beaucoup, dans « la vie de tous les jours ».En dégustation, le plus souvent, voilà ce qui se passe :

  • Vous sentez votre verre de vin
  • Vous percevez un arôme « qui vous dit quelquechose »…
  • Mais … Il vous est compliqué de mettre un nom sur ce que vous sentez

Or, il existe des techniques pour vous aider dans la reconnaissance des arômes.

Vous connaissez sans doute la « méthode de l’entonnoir » :

  • On cherche la grande famille d’arômes (fruit, fleur, bois, etc…)
  • Puis, une fois la famille identifée, vous cherchez l’arôme au sein de cette famille (de quel fruit s’agit-il ? de quel fleur ? etc…)

En pratique ?
ça ne fonctionne pas beaucoup. 
Car s’il est difficile de mettre un nom sur l’arôme, c’est aussi bien souvent le cas pour la famille d’arômes.

Alors comment procéder ?
Je recommande quelques techniques « maison », qui consistent à vous concentrer sur les sensations.

En voici une pour exemple :
Je parle souvent d’arômes « de froid » ou d’arômes « de chaud ».
* Avec l’arôme de froid, vous ressentez de la fraîcheur en sentant votre verre de vin. Quelquechose qui vous évoque de l’acidité
* Avec l’arôme de chaud, vous ressentez au contraire quelquechose qui vous évoque de la sucrosité.

Et vous savez quoi ?
En pratique, je constate qu’il vous est beaucoup plus facile de percevoir cette sensation dominante en sentant votre verre (arôme de froid ou de chaud ?), plutôt que de mettre un nom précis sur l’arôme.

Ensuite, on peut aller plus loin. A partir de la sensation, vous pouvez identifier certains arômes types.

Regardez :
Un arôme de froid est plutôt lié aux fruits « frais et acides » , alors qu’un arôme de chaud est plutôt lié aux fruits « mûrs et sucrés ».

Prenons un exemple : Dans le cas d’un vin blanc, je pourrais opposer ainsi les arômes de citron, pomme verte, pamplemousse… (arômes de froid, donc), aux arômes de pêche, abricot, voire mangue, ananas…

Vous voyez l’idée ?

Mais ce n’est pas fini. On peut ensuite interpréter ces différences :
Que signifie un arôme de froid ? Que peut-on en conclure sur le vin ?

J’espère que ces quelques repères vous aideront.

Pour tout savoir sur ces techniques ? J’aborde ces différentes techniques dans la Masterclass Initiation « Devenez un bon dégustateur et progressez au quotidien », que vous pouvez encore réserver jusqu’au 31/01.

=> Alors cliquez ici pour recevoir votre Masterclass Initiation

Vous voulez découvrir la sélection de vins de cette Masterclass ?

Alors regardez cette petite vidéo ! 

Avant de vous quitter : Pour la Saint-Valentin, nous avons mis en place avec Daphné des offres pour découvrir le vin à 2.

J’espère qu’elles vous plairont ! Les voici :

  1. Cours Oenologie DUO à Paris « Offre Saint-Valentin » – Participez à 2 à un cours d’oenologie : https://www.lecoam.eu/produit/offre-stvalentin-pack-2-cours/
  2. Masterclass Initiation DUO (à distance donc) – Recevez 2 coffrets de dégustation pour déguster à 2 : https://www.masterclass-degustation.com/produit/initiation-au-vin-devenez-un-bon-degustateur-et-progressez-au-quotidien-offre-duo/

 

Ces articles pourraient vous intéresser

Comment reconnaître les 2 âges du vin (Leçon n°169)
 

Lorsque vous dégustez une quille tout juste sortie de votre cave, le vin peut être à différents niveaux d’évolution :

👉 Il peut être jeune, ou en cours de maturité.
Voire – et c’est l’idéal – à son apogée.
Ou encore : Trop vieux, sur le déclin.

Votre but ?
Reconnaître son niveau d’évolution😋

Et comme on est dans la série « la rentrée du dégustateur », nous allons faire très simple : Nous allons distinguer les 2 âges clés du vin, et apprendre à les reconnaître.

C’est l’objet de cette nouvelle leçon.

📣 Recevez votre kit du dégustateur : https://bit.ly/3nzTlPt

 

2 axes pour mieux identifier les ARÔMES du vin (Leçon n°168)
 

Parlons des arômes du vin ! 🍷

Nous poursuivons notre série de révisions, intitulée la « rentrée du dégustateur ».

Ici, je vous propose de voir ou de revoir une technique pour mettre un nom sur les arômes du vin, sans s’arracher le nez (bon, on se comprend🙂) sur des descripteurs précis.

L’idée ? On se base sur les sensations.

C’est l’objet de cette nouvelle vidéo.