Un repère simple pour mieux déguster le chardonnay

Mercredi 30 septembre à 19h30, j’ai eu le plaisir d’animer une soirée autour des Crus du Beaujolais, en compagnie de Cyril Chirouze, le directeur du Château des Jacques.
(Je vous proposais ce Live en complément de la formation Masterclass sur les Crus du Beaujolais).

Ce fut l’occasion de parler des caractéristiques du cépage gamay, et de son expression sur les terroirs du Beaujolais.

Même si le Beaujolais ne produit qu’un tout petit peu de vin blanc (moins de 2%), nous avons parlé avec Cyril des expressions du Chardonnay dans le Beaujolais, et dans les appellations de Bourgogne.

La question était la suivante : Qu’est- ce qui différencie un chardonnay du Beaujolais, d’un chardonnay de Bourgogne ?

Et comme toujours, pour répondre à ce type de question, il faut faire quelques généralités, voire quelques raccourcis !

Alors pour simplifier et vous donner quelques repères, je vous donne ici le schéma tout simple que j’établis, pour comprendre comment le climat joue sur le vin que vous dégustez.

Vous voyez l’idée ?
Plus « on descend », et plus le chardonnay gagne en rondeur (baisse de l’acidité et hausse du gras apporté par l’alcool). Au nez, son fruit gagne en maturité.

Alors bien sûr, on simplifie les choses : En effet, l’identité du vin ne se limite pas à l’influence du climat !

Mais cela permet de donner des bases pour comprendre comment le chardonnay évolue suivant sa localisation.

Bonnes dégustations !

👉Rejoignez gratuitement la lettre du dégustateur, et formez-vous au vin chaque semaine : https://www.lecoam.eu/lp-newsletter/