Partageons une petite mousse (ou la dégustation systématique comme mode de vie)

 

Il y a quelques jours, j’ai animé une initiation à la bière.

 

Si, si, la bière, ça se déguste !

Et parmi les participants, il y avait de bons dégustateurs de vin, qui m’ont avoué suivre le cours … par curiosité.

Car, vous serez surement d’accord avec moi, la bière n’a pas la même image que le vin.

 

Et pourtant, je suis convaincu d’une chose : A partir du moment où on est dans une approche systématique de la dégustation, on accède à une richesse, une complexité, … qui n’est pas forcément accessible si on se limite au simple plaisir gusto-olfactif que nous procure la « consommation ».

 

Je m’explique : vous  pouvez déguster du café, du thé, de l’huile d’olive, des spiritueux, un bon repas, … (Et du vin bien sûr, mais ça tombe sous le sens, on est entre passionnés !).

 

Mais vous pouvez aussi simplement « consommer » ces produits.

 

Et quelle est la différence entre « consommer » et « déguster » ?

Pour moi, la dégustation comporte une forme de respect pour le produit, quel qu’il soit.

 

Car oui : pour déguster, il faut d’abord prendre son temps.

 

Il faut solliciter chacun de nos sens (en particulier la vue, l’odorat, et le goût).

Pour se concentrer sur chacune des sensations que nous procure ce que l’on déguste.

 

Ceci a 2 conséquences :

1/D’abord, vous allez affiner vos sens, les calibrer, baisser vos seuils de perception. Faites l’expérience : Quand on porte son attention sur ses sens, ils sont bien plus efficaces !

 

2/ Ensuite, vous allez accéder à une complexité insoupçonnée, qui va développer chez vous un intérêt pour le produit. Peut-être pas une passion, en tout cas pas dans un 1er temps.

 

Mais ce qui est sûr, c’est vous allez y accorder une certaine valeur.

 

Comme disait Dali : « Qui sait déguster ne boit plus jamais de vin mais goûte des secrets ».

 

Cette approche, c’est ce que j’appelle la dégustation systématique.

 

Que vous soyez entre amis, en famille, chez vous, au restaurant, …

Et que vous dégustiez du vin, de la bière, du cognac, une bonne assiette, …

Il faudrait idéalement aller plus loin que le simple plaisir de consommer. Pour enfin prendre le temps de déguster.

Plus qu’un réflexe, c’est une attitude, un mode de vie.

 

Voilà ce dont nous allons parler dans l’épisode ci-dessous.

Je vous donnerai aussi quelques clés pour mieux déguster la bière.

[display_podcast]

(Pour info, vous pouvez aussi télécharger ce podcast en cliquant sur le lien « download », ou recevoir tous mes podcasts sur votre smartphone via une appli comme « podcast Addict »).

PS : Je finalise les Masterclass de la Dégustation sur l’élevage du vin, qui va sortir comme toujours entre le 25 et le 30 du mois.

Vous y apprendrez tout sur l’influence du bois sur le vin, mais on ira aussi un peu plus loin : Vous allez découvrir d’autres types d’élevage, et en particulier l’amphore.

Vous pouvez encore rejoindre les Masterclass de novembre en cliquant sur ce lien.

 

Ces articles pourraient vous intéresser

Apprenez à reconnaître le fût de châtaignier dans le vin ! (Leçon n°158)
 

Avant d’être mis en bouteille, le vin se « repose ».🍷
Le plus souvent, ce repos (qu’on appelle l’élevage) se fait dans une CUVE inox, ou encore dans un FÛT de chêne.

Mais vous le savez : il existe D’AUTRES OPTIONS pour faire vieillir le vin.

👉Aujourd’hui, je vais vous parler de l’élevage en fût de châtaignier.

Car oui, le châtaignier est une alternative au chêne : Même si c’est loin d’être classique, certains vignerons y ont recours.

 

(suite…)

Comment déguster à l’Aveugle : la Formation ?
 

Un grand MERCI pour vos retours sur la Masterclass « Déguster à l’Aveugle, le cas des Vins rouges ».

? Vous avez beaucoup apprécié cette thématique, car l’avantage est qu’elle permet finalement de voir (ou de revoir) tout ce qui impacte le style du vin.

C’est donc une manière de synthétiser toutes vos connaissances !

Si vous n’aviez pas pu la réserver au moment de sa sortie, sachez que je vous propose à présent cette Masterclass à disposition sur le site du COAM.

(suite…)

📝 Votre schéma : vendanges tardives, botrytis … Comment change le VIN 🍷
 

Il existe différentes méthodes pour élaborer un « vin sucré ».
? Vendanges tardives, botrytis (Vous savez : la pourriture noble), séchage des raisins « hors souche » (comme dans le vin de paille jurassien, par exemple), …

 

[button link= »https://www.le-vin-pas-a-pas.com/wp-content/uploads/2021/05/infographie_150.jpg » newwindow= »yes »] Téléchargez l’infographie ![/button]

(suite…)