Mieux comprendre la pourriture noble (1/3)

Le phénomène de la pourriture noble résulte de l’attaque de la baie de raisin par un champignon, appelé Botrytis Cinerea.

En s’attaquant à la baie, ce champignon a la particularité de la décolorer, de l’assécher. En s’asséchant, le raisin perd son eau par évaporation et se concentre en sucre.

C’est à partir de ce raisin asséché qu’on pourra produire certains des plus grands vins liquoreux.

Le climat

Pour se développer, le Botrytis nécessite des conditions climatiques particulières qu’il est parfois difficile de reproduire d’année en année. Certains millésimes et certains terroirs seront plus propices au développement de cette pourriture noble.

C’est grâce à l’humidité que les spores du champignon se développent et s’activent. Ainsi, les brumes automnales qui flottent au dessus des vignes du Sauternais créent des conditions d’humidité favorable à son développement. Au cours de l’après-midi, les brumes se dissipent et permettent une lente déshydratation du raisin.

Dans ce cas, on parle bien de pourriture noble … mais attention, si ce n’est pas le cas, ce même champignon est à l’origine de la pourriture grise ! La nuance est essentielle : si la pourriture noble est à l’origine des grands moelleux ou liquoreux, la pourriture grise détruit la récolte !

Bref, les conditions climatiques sont très spécifiques.

Il est d’ailleurs  courant que le botrytis se développe de manière très inégale d’une année à l’autre, ou que cette pourriture noble ne soit pas également répartie sur les raisins d’une même parcelle… ce qui impose plusieurs vendanges successives pour récolter les seuls raisins botrytisés. En plus des faibles rendements des vignes botrytisées, la vendange est donc aussi plus coûteuse.

Ces articles pourraient vous intéresser

Apprenez à reconnaître le fût de châtaignier dans le vin ! (Leçon n°158)
 

Avant d’être mis en bouteille, le vin se « repose ».🍷
Le plus souvent, ce repos (qu’on appelle l’élevage) se fait dans une CUVE inox, ou encore dans un FÛT de chêne.

Mais vous le savez : il existe D’AUTRES OPTIONS pour faire vieillir le vin.

👉Aujourd’hui, je vais vous parler de l’élevage en fût de châtaignier.

Car oui, le châtaignier est une alternative au chêne : Même si c’est loin d’être classique, certains vignerons y ont recours.

 

(suite…)

Comment déguster à l’Aveugle : la Formation ?
 

Un grand MERCI pour vos retours sur la Masterclass « Déguster à l’Aveugle, le cas des Vins rouges ».

? Vous avez beaucoup apprécié cette thématique, car l’avantage est qu’elle permet finalement de voir (ou de revoir) tout ce qui impacte le style du vin.

C’est donc une manière de synthétiser toutes vos connaissances !

Si vous n’aviez pas pu la réserver au moment de sa sortie, sachez que je vous propose à présent cette Masterclass à disposition sur le site du COAM.

(suite…)

📝 Votre schéma : vendanges tardives, botrytis … Comment change le VIN 🍷
 

Il existe différentes méthodes pour élaborer un « vin sucré ».
? Vendanges tardives, botrytis (Vous savez : la pourriture noble), séchage des raisins « hors souche » (comme dans le vin de paille jurassien, par exemple), …

 

[button link= »https://www.le-vin-pas-a-pas.com/wp-content/uploads/2021/05/infographie_150.jpg » newwindow= »yes »] Téléchargez l’infographie ![/button]

(suite…)