Mieux comprendre la minéralité dans le vin

La minéralité est un terme régulièrement utilisé pour qualifier le caractère de certains vins.

A la différence des saveurs acides et sucrées qui sont quantifiables, la minéralité reste une notion subjective qui se rattache au caractère olfactif d’un vin, mais aussi au caractère gustatif. (cliquez sur l’image pour l’agrandir!)

•    Au niveau de l’ofactif : la gamme des arômes minéraux comprend les arôme de silex, de pierre à fusil, voire de craie, d’essence ou de pétrole.
•    Au niveau du gustatif, la voie rétronasale nous indique tout d’abord ce même type d’arômes. En bouche, on l’assimile parfois au « goût de caillou », elle est liée à la pureté aromatique du vin. On la rapproche gustativement de la saveur salée.

Typiques de certains vins blancs (même si elle peut théoriquement être présente dans certains rouges), cette minéralité est semble t-il liée au terroir, mais aussi au cépage : un sol dominé par le silex, le calcaire, est susceptible de développer de la minéralité chez les cépages Riesling, Sauvignon, Chardonnay.

Citons pour exemple le lien entre les Marnes kimméridgiennes de Chablis, et la minéralité de ces vins.

Ce n’est pas un hasard si la minéralité est rattachée à des vignobles septentrionaux : l’acidité est un vecteur d’expression de la minéralité.

Ces articles pourraient vous intéresser :