Mettre un vin en amphore… ça change quoi ?

Avez-vous déjà eu l’occasion de déguster un vin élevé en amphore ?

Car vous le savez peut-être : Le concept du vin en amphore, c’est une tradition millénaire… qui revient sur les devants de la scène.

Mais qu’est-ce que l’amphore a de plus (ou de moins) par rapport à un contenant classique ?
(pour contenant classique, je pense principalement à la cuve inox ou au fût de chêne).

Voilà ce dont nous allons parler dans ce nouvel épisode du podcast  :

[display_podcast]
(Pour info, vous pouvez aussi télécharger ce podcast en cliquant sur le lien « download », ou recevoir tous mes podcasts sur votre smartphone via une appli comme « podcast Addict »).

Sachez que l’amphore a 3 caractéristiques essentielles, qui vont sculpter la personnalité du vin :

1/ la porosité. La micro-oxygénation assouplit les tanins, baisse l’acidité.
résultat ? le vin est plus souple

2/ l’inertie thermique. maintenir une certaine fraîcheur favorise l’extraction du fruit

 

 

3/ la diffusion des particules. la forme d’oeuf favorise le mouvement brownien. En 2 mots : il s’agit du mouvement aléatoire des particules dans un liquide. Du coup, point besoin de « remuer le vin » (on dit batonner). Le résultat ? On contribue au gras et à la complexité du vin

 

Ecoutez l’épisode complet ici :

Recherches utilisées pour trouver cet article :