Les clés pour comprendre la MACÉRATION PELLICULAIRE des BLANCS, pour le dégustateur (Leçon n°128)

 

Pour obtenir du vin blanc, on presse immédiatement les raisins pour en extraire le jus.

Ce jus sucré subit ensuite une fermentation alcoolique, qui transforme le sucre du raisin en alcool.

? Mais … Il existe aussi une autre option : Le vigneron peut choisir de pratiquer une petite MACÉRATION entre les peaux du raisins blancs, et le jus.
Vous le savez : Cette macération peaux +jus est systématique dans le cas du vin rouge (puisque ce sont les peaux rouges qui transmettent – entre autres- la couleur au vin !).
Mais pour le blanc, c’est moins intuitif.

Alors, la question est la suivante : Pourquoi pratiquer une macération pelliculaire sur les vins blancs ? Quel est l’intérêt ?
Et, puisque nous sommes entre dégustateurs : Qu’est-ce que cette macération va apporter au vin blanc que vous dégustez ? (en termes d’arômes?, de bouche?).

? C’est l’objet de la nouvelle leçon ! C’est un sujet un tout petit peu technique, mais vous allez voir : Mieux connaître la vinification, permet aussi de mieux déguster le vin. ?

? Partagez la vidéo ou ce mail et ensemble … transmettons la passion du vin ! ?

Ces articles pourraient vous intéresser

Comment reconnaître les 2 âges du vin (Leçon n°169)
 

Lorsque vous dégustez une quille tout juste sortie de votre cave, le vin peut être à différents niveaux d’évolution :

👉 Il peut être jeune, ou en cours de maturité.
Voire – et c’est l’idéal – à son apogée.
Ou encore : Trop vieux, sur le déclin.

Votre but ?
Reconnaître son niveau d’évolution😋

Et comme on est dans la série « la rentrée du dégustateur », nous allons faire très simple : Nous allons distinguer les 2 âges clés du vin, et apprendre à les reconnaître.

C’est l’objet de cette nouvelle leçon.

📣 Recevez votre kit du dégustateur : https://bit.ly/3nzTlPt

 

2 axes pour mieux identifier les ARÔMES du vin (Leçon n°168)
 

Parlons des arômes du vin ! 🍷

Nous poursuivons notre série de révisions, intitulée la « rentrée du dégustateur ».

Ici, je vous propose de voir ou de revoir une technique pour mettre un nom sur les arômes du vin, sans s’arracher le nez (bon, on se comprend🙂) sur des descripteurs précis.

L’idée ? On se base sur les sensations.

C’est l’objet de cette nouvelle vidéo.