Les apports du fût de chêne (3)

Après avoir vu l’apport du fût et ces arômes, nous allons aborder les types de chêne utilisé dans les fûts.

Il existe des centaines de types de chêne, mais retenez qu’il y a principalement 3 sortes de bois de chêne utilisés pour l’élevage du vin :

  • le chêne américain
  • Le chêne sessile (à grain fin) : surtout dans la forêt de Tronçais
  • Le chêne pédonculé (à gros grain) : surtout dans le Limousin

Tous appartiennent à la variété quercus, mais peuvent provenir d’origine différentes : France, Europe.

En fonction du type de chêne, on a donc un bois à gros grain ou à grain fin. Le bois à gros grain est plus poreux, et donne des vins plus tanniques, à la différence du grain fin qui convient mieux au vins de garde.

De manière générale, sachez que le chêne américain apporte des saveurs caractéristiques de vanille et de noix de coco, plutôt flatteur. Moins qualitatif que les variétés françaises, il est aussi  moins cher.  Le chêne français apporte des arômes plus fins.

Afin de satisfaire la demande des tonneliers, les approvisionnements se sont de plus en plus diversifiés : Pologne, Russie, Slovénie, … sont mis à contribution.

Ces articles pourraient vous intéresser

Comment reconnaître les 2 âges du vin (Leçon n°169)
 

Lorsque vous dégustez une quille tout juste sortie de votre cave, le vin peut être à différents niveaux d’évolution :

👉 Il peut être jeune, ou en cours de maturité.
Voire – et c’est l’idéal – à son apogée.
Ou encore : Trop vieux, sur le déclin.

Votre but ?
Reconnaître son niveau d’évolution😋

Et comme on est dans la série « la rentrée du dégustateur », nous allons faire très simple : Nous allons distinguer les 2 âges clés du vin, et apprendre à les reconnaître.

C’est l’objet de cette nouvelle leçon.

📣 Recevez votre kit du dégustateur : https://bit.ly/3nzTlPt

 

2 axes pour mieux identifier les ARÔMES du vin (Leçon n°168)
 

Parlons des arômes du vin ! 🍷

Nous poursuivons notre série de révisions, intitulée la « rentrée du dégustateur ».

Ici, je vous propose de voir ou de revoir une technique pour mettre un nom sur les arômes du vin, sans s’arracher le nez (bon, on se comprend🙂) sur des descripteurs précis.

L’idée ? On se base sur les sensations.

C’est l’objet de cette nouvelle vidéo.