Les 4 temps de conservation d’une bouteille ouverte

Une question pratique  de Gilles, que vous vous posez peut-être : Peux-tu me rappeler le temps de conservation moyen d’une bouteille de vin ouverte ? J’ai l’impression qu’il est quand même très variable en fonction du vin…

 

Alors oui, il est fonction du type de vin : un vin sec (donc sans sucre) ne « tient » pas aussi bien qu’un vin moelleux, une fois ouvert.

 

Pour faire simple et pour aller à l’essentiel, voici ce que je peux dire sur le temps de garde d’une bouteille OUVERTE:

  • Vin effervescent (Champagne, crémant) : A consommer dans la journée
  • Vin rouge et blanc : A consommer dans les 2/3 jours
  • Vin doux (moelleux, liquoreux) : A consommer dans les 3 semaines
  • Vin Doux naturels (Porto, Maury, Rivesaltes, Muscat du Languedoc-Roussillon, etc …) : A consommer dans les 2 à 4 mois

 

Voici les grands principes derrière ces règles :

 

1/ Un vin effervescent a … des bulles (oui je sais, j’ai parfois tendance à détailler !).

Or, qui dit bulles, dit CO2, qui s’échappe de la bouteille dès l’ouverture.

Ce CO2 contribue à la sensation de fraîcheur du vin que vous dégustez. Il est donc essentiel de préserver l’effervescence pour bien apprécier le vin. D’où ma recommandation de le déguster dans la journée.

 

2/ Un vin doux a du sucre, qui a un effet inhibiteur sur le développement des micro-organismes (qui peuvent altérer le vin) et sur l’oxydation…

 

3/ Quant au Vin Doux Naturel (VDN), il a non seulement du SUCRE, mais aussi de l’ALCOOL (au-delà de 16%)… ce qui renforce la protection du vin.

 

Ceci dit, pour être un peu plus précis sur les VDN:

Il y a certains VDN qui sont travaillés sur la fraîcheur, sur le fruit (je pense au Porto Vintage par exemple) et qui vont perdre leur nez en s’oxydant…

 

Du coup, dans ce cas :

Certes, le vin est stabilisé par l’alcool et le sucre … mais autant le déguster dans les jours qui suivent pour qu’il garde ses qualités.

 

Et pour bien répondre à Gilles, j’ajouterais : tout ceci, ce sont de grandes règles.

 

Car comme toujours, il y a d’autres facteurs qui vont jouer sur l’évolution de la bouteille ouverte.

 

Quels sont ces facteurs ?

 

Et bien, voici les 3 principaux :

 

1/ la quantité de vin restant dans la bouteille entamée. Moins il reste de vin, plus vite il s’oxyde et s’altère ! car logiquement, pour une même quantité d’oxygène, un grand volume de vin met « plus de temps » à s’oxyder. C’est pourquoi vous  pouvez utiliser une pompe à vide pour reboucher vos bouteilles, cela préserve (un tout petit peu) vos bouteilles.

Une autre solution : verser le reste de la bouteille dans un petit contenant pour minimiser le contact du vin restant avec l’air.

 

2/ l’âge du vin dégusté : une vieille bouteille est plus sensible à l’oxydation. Donc, buvez-la rapidement ! (« Rapidement » … mais savourez-la quand même 🙂

 

3/ la température ambiante : s’il fait frais, vous pouvez prendre relativement plus de temps pour finir vos bouteilles entamées… Mais s’il fait une chaleur à crever, votre pauvre vin ne va pas tenir bien longtemps.

 

Voici pour les grands principes que vous devez avoir en tête.

 

Pour connaître tous les principes de SERVICE et de GARDE de vos vins, je vous retrouve derrière ce lien. A vous de choisir la thématique qui vous intéresse !