Laissez tomber vos principes

Avez-vous déjà entendu ce type de réflexions ?

« Moi, je suis plutôt blanc de Bourgogne »
« Je n’aime que le pinot noir, et je bois aussi certaines syrahs du Nord du Rhône »
« Je suis clairement Bordeaux, j’ai toujours dégusté cette région »
« Je suis très Champagne, les autres effervescents ne m’ont jamais convaincu »

Et vous, avez-vous des principes aussi établis dans vos dégustations ? 

Je ne vais pas vous mentir : j’entends ce type de remarques très régulièrement…
Et à chaque fois, je me dis que c’est bien dommage de se coller ainsi des étiquettes.

Certes, on a tous des préférences gustatives pour tel ou tel vin.
Ça, je ne le discute pas.

Notre palais est ainsi fait : vous avez un seuil de perception du sucre, de l’acidité, de l’amertume, des tanins, … qui n’est pas le même que celui d’un autre dégustateur.

Et qui n’est d’ailleurs pas non plus le même que celui que vous aviez il y a quelques années.

Car nos perceptions changent, en fonction de nos expériences de dégustation.

A force de goûter des vins, on finit par aimer ce qu’on ne connaissait même pas.

A force de déguster sans a priori, on se rend compte que même un petit vin à quelque chose à nous dire… Pourvu qu’on apprenne à le faire parler.

 

Faites l’expérience : Sortez des sentiers battus et « voyagez » avec vos bouteilles !
Je veux dire par là : Goûtez des vins « différents » de ceux que vous aimez. En termes de régions, de pays, de cépages, ….

Et en général, vous allez vous rendre compte qu’il est préférable de ne pas être trop attaché à ses principes, en dégustation !

Ou alors, seulement à la manière de Groucho Marx qui disait : « ce sont mes principes. Et s’ils ne vous plaisent pas … et bien j’en ai d’autres ».

Car plus on déguste, plus on éduque son palais, et plus on apprend.

Le plaisir du vin ? il est dans cet apprentissage constant, dans la découverte.

Alors, pour (déc)ouvrir de nouvelles bouteilles, j’espère vous croiser ce WE sur le salon des vignerons indépendants de Paris : Rendez-vous sur le stand du COAM !

PS : Comme on parle de découverte… Ce mois-ci, je vous propose de percer les secrets de la « dégustation horizontale », dans la nouvelle Masterclass. Mais dépêchez-vous : Il vous reste 2 jours pour rejoindre les Masterclass et bénéficiez de cette formation. Alors cliquez ici sans plus tarder !

Voilà ce que je vous propose pour Noël :