Il sent quoi, ce raisin ? (ou comment mieux comprendre les arômes)

 

raisinAvez-vous déjà senti un grain de raisin ?

Pour bien en percevoir les arômes, le plus simple est d‘écraser la baie entre vos doigts.

Puis, vous humez avec attention, afin d’essayer de mettre un nom sur les arômes perçus.

Bien.

 

 

En général, après quelques secondes, voici la réflexion que vous allez vous faire :

 

nez

« bah, ça sent le raisin »

 

Et vous n’aurez pas tort ! Car en termes de complexité aromatique, le grain de raisin est à des annnées lumières de notre verre de vin.

 

Et pourtant, le raisin, c’est la matière première.

 

bon vin

Il est vrai que certains grains sont plus odorants que d’autres.

 

Par exemple :

  • Si vous sentez un grain de muscat ou de gewürztraminer,  vous allez distinguer des arômes caractéristiques.
  • Mais si vous sentez un grain de riesling, de grenache blanc, ou de muscadelle, … (pour rester sur les cépages blancs), vous allez avoir beaucoup plus de mal à sentir des arômes spécifiques.

 

En gros, certains cépages sont aromatiques, d’autres sont beaucoup plus discrets.

 

Mais dans tous les cas, le raisin est plutôt  « pauvre » en arômes.

 

Mais alors, pourquoi allez-vous retrouver des arômes de mûre, de cassis, de poivre, de bois, de vanille, etc … dans votre vin ?

 

En fait, voilà ce qu’il faut avoir en tête :

1/ Dans le raisin, il y a déjà une grande partie des arômes que vous allez retrouver dans votre vin.

Et oui, les arômes sont bien là, localisés dans la pellicule du raisin, dans la pulpe … mais seule une partie de ces arômes est « libre ».

Ces arômes libres, ce sont ceux que vous sentez une fois que le grain est « éclaté » (On parle du foulage des grains).

sentez

2/ En plus de ces « arômes LIBRES », vous avez des « arômes LIÉS« .

Pour faire simple, retenez qu’ils sont liés aux sucres du grain de raisin.

Accrochés.

Ils ne peuvent pas se diffuser.

Bref, ce sont des arômes … inodores !

Enfin, pour le  moment, car ils ne demandent que ça, de s’exprimer.

sentez pas

Ces arômes liés, on les appelle des « précurseurs d’arômes« .

 

A la base, ils sont bien là, dans votre raisin.  

Mais vous ne les sentez pas.

 

Ces précurseurs d’arômes deviennent odorants grâce à la fermentation.

(Au passage, une partie des arômes libres se révèlent aussi grâce à cette fermentation).

 

La fermentation, voilà la clé !

 

C’est elle qui sort le fruit de son néant olfactif.

C’est elle qui fait basculer le jus de raisin en vin, en créant l’alcool à partir du sucre (grâce au travail des leveures).

Elle révèle le FRUIT.

 

fermentation

En résumé, retenez cette distinction arômes libres / arômes liés, qui explique en grande partie qu’un raisin « ne sent rien », alors que le vin développe tout un panel d’arômes. (et je ne parle pas ici des arômes apportés par le mode de vinification, par l’élevage, le vieillissement, …)

 

A vous de les RETROUVER et de les identifier maintenant !

Et ce n’est pas une mince affaire.

 

Pour vous aider, retrouvez-moi ici sur les cours d’œnologie à Paris.

 

Ces articles pourraient vous intéresser

FAQ : Je réponds à vos questions (Leçon n°182)
 

Vous m’aviez envoyé vos questions autour du vin, pour la préparation d’une « vidéo FAQ ».

C’est maintenant chose faite !

👉 Je vous ai sélectionné quelques questions (parmi les thèmes les plus récurrents), on va donc aborder de nombreux thèmes dans cette vidéo :
✔️ Comment mieux reconnaître les arômes du vin
✔️ Comment fonctionne les Crus en Bourgogne, et à Bordeaux
✔️ Comment servir un vieux vin
✔️ Comment le terroir peut influencer le goût du vin
Etc …

(suite…)

8 minutes pour comprendre les VINS d’Israël (Leçon n°181)
 

 

Le Moyen-Orient ?
C’est le berceau de la viticulture !

Israël dispose d’ailleurs de quelques vignobles prestigieux … qui restent peu connus de l’amateur.

Aussi, dans la leçon du jour, je vous donne en 8 minutes quelques clés pour mieux connaître et comprendre les vins d’Israël.

(suite…)

Mes vœux pour vous
 

Juste un petit message pour vous souhaiter une excellente année 2022.

Peut-être que l’année qui vient de s’écouler, avait pour vous un petit air de déjà vu avec la précédente…

Si c’est le cas, alors je souhaite que cette année soit l’année du changement.

Qu’elle nous porte vers plus de sérénité, plus de liberté.

Je souhaite que ce nouveau millésime vous voit en pleine forme, vous et vos proches …

Parce que la santé est ce qui importe le plus, et ce sur quoi notre pouvoir est assez limité.

Pour le reste ?

Finalement, vous avez la main.

Et cela, je vous souhaite d’en être conscient.

Alors, quelles que soient les conditions socioéconomiques et sanitaires qui nous attendent et qu’on ne maitrise pas, je souhaite que ce nouveau millésime soit aussi celui de la réussite de tous vos projets…

Et peut être même avant cela : Qu’il soit pour vous simplement l’année des projets.

Car ce sont eux qui nous font avancer. Et cela, quel que soit le contexte.

Je souhaite que vous vous donniez l’occasion de partager de bonnes quilles, en bonne compagnie.

Pour ma part, je vais mettre tout en œuvre pour qu’on passe une belle année ensemble.

Mon fil conducteur ?

C’est le même depuis ces 16 dernières années : Au delà de vous former, vous transmettre ma passion du vin.

Merci pour vos messages, merci pour votre fidélité🙏, et excellente année à vous !

A très bientôt.

Yann

📣 Recevez votre kit du dégustateur : https://www.lecoam.eu/kit