Défauts et faux-goûts : quand le vin sent …le soufre, le choux fleur.

Soufre, mercaptan, œuf pourri, choux fleur : même combat ! Cette gamme aromatique provient des dérivés soufrés que contient tout vin.En, effet, le soufre est le super conservateur du vin, antiseptique et antioxydant, il est indispensable pour la protection contre les infections microbiennes et l’oxydation. Les vins contiennent donc du soufre, ajouté par le vinificateur et signalé sur l’étiquette par la mention « contains sulfites ».

Mais en cas d’utilisation excessive, son odeur caractéristique de soufre (qui évoque également des notes métalliques) irrite les yeux, peut piquer le nez et même provoquer des maux de tête. C’est dans ce cas un défaut !
L’œuf pourri résulte de la dégradation du SO2 par les levures lors de la fermentation alcoolique. Notez que l’odeur de chou-fleur et d’oignon provient également des composés soufrés.

Ces articles pourraient vous intéresser

Comment reconnaître les 2 âges du vin (Leçon n°169)
 

Lorsque vous dégustez une quille tout juste sortie de votre cave, le vin peut être à différents niveaux d’évolution :

👉 Il peut être jeune, ou en cours de maturité.
Voire – et c’est l’idéal – à son apogée.
Ou encore : Trop vieux, sur le déclin.

Votre but ?
Reconnaître son niveau d’évolution😋

Et comme on est dans la série « la rentrée du dégustateur », nous allons faire très simple : Nous allons distinguer les 2 âges clés du vin, et apprendre à les reconnaître.

C’est l’objet de cette nouvelle leçon.

📣 Recevez votre kit du dégustateur : https://bit.ly/3nzTlPt

 

2 axes pour mieux identifier les ARÔMES du vin (Leçon n°168)
 

Parlons des arômes du vin ! 🍷

Nous poursuivons notre série de révisions, intitulée la « rentrée du dégustateur ».

Ici, je vous propose de voir ou de revoir une technique pour mettre un nom sur les arômes du vin, sans s’arracher le nez (bon, on se comprend🙂) sur des descripteurs précis.

L’idée ? On se base sur les sensations.

C’est l’objet de cette nouvelle vidéo.