De l’intérêt du bouchon de liège …


Le liège est un matériau neutre, compressible, qui présente des propriétés naturelles permettant une évolution optimale du vin.

Le liège présente une grande élasticité. Chacune de ses cellules contient du gaz, de l’azote et de l’oxygène en particulier. Au moment du bouchage, il est comprimé jusqu’à 40% de son volume, et récupère rapidement 80% de son volume initial… d’où une certaine étanchéité exercée par la compression !

Mais s’il est étanche au liquide, sa porosité lui permet d’être perméable à l’air. Ainsi, lorsque votre bouteille vieillit en cave, le bouchon de liège laisse passer de l’air. Cet échange gazeux est nécessaire pour le vieillissement du vin (voir paragraphe suivant).

Il faut savoir que le liège est très hétérogène : il présente de grandes disparités au niveau des pores, de sa structure, qui font que 2 bouchons auront un comportement différent au cours du temps… et donc que 2 bouteilles d’un même vin dans une même cave peuvent subir un vieillissement différent.

La bouteille couchée
Dans votre cave, la bouteille se conserve couchée afin d’immerger l’extrémité du bouchon. Ceci permet au bouchon de ne pas se rétracter. Ainsi, les échanges gazeux qui ont lieu entre le vin et l’air sont lents. Ils apportent au vin une lente oxygénation, nécessaire pour l’évolution de ses arômes et de sa structure en bouche : l’acidité diminue, les tanins fondent.

Au fil des années cette compression du bouchon s’amenuise, le bouchon se rétracte et laisse passer de l’air.
L’évolution des vins s’en trouve accélérée au cours du temps.

Si la bouteille est conservée debout, le bouchon se dessèche … et le vin subit une oxydation rapide. C’est pourquoi certaines bouteilles conservées debout présentent une robe avec des nuances tuilées, marrons, signe d’oxydation des pigments colorants.
Par conséquent, la durée de vie du vin s’en trouve raccourcie… voilà peut être un moyen de faire subir un vieillissement accéléré à votre vin !

 

A lire ou à voir également :

à quelle température servir le champagne, qu’est-ce que le tokay d’Alsace, le tanin du vin, comment servir le champagne, la méthode pour fabriquer sa cave à vin, les accords mets-vin , distinguer un bon vin le fut de chêne , la bonne température du vin rouge, le classement des vins de Bordeaux, etc.

Ou suivez Yann Rousselin sur sa chaine Youtube dégustation du vin et cours d’oenologie

 

 

Could we add a bullet on the side for Yesstyle
cartola fc Feet are a main source of heat loss from the body

Many young and quirky fashion designers have launched their line this year
jogos de vestir uncooked organic the food industry doing reno

Cigar Box Guitars Make Music Fun and Accessible
kinox -4-free home dcor etc

miss Elegance in an Age of Crisis at the Museum at F
milf porn selena gomez will be stomped

Why sunglass is more than a fashion statement
large porn tube As he told Cary Magazine

Unlimited Banana Republic friends and family codes
cartoon porn what to bring along in a 7

6 Technically Oversold Stocks With Strong Bullish Reversal Potential
free gay porn two how can someone concentrate on your shot

The History of Fashion Trends With Fur Stoles in France
weight loss tips Its duration is 2 to 3 hours

Ces articles pourraient vous intéresser

Comment reconnaître les 2 âges du vin (Leçon n°169)
 

Lorsque vous dégustez une quille tout juste sortie de votre cave, le vin peut être à différents niveaux d’évolution :

👉 Il peut être jeune, ou en cours de maturité.
Voire – et c’est l’idéal – à son apogée.
Ou encore : Trop vieux, sur le déclin.

Votre but ?
Reconnaître son niveau d’évolution😋

Et comme on est dans la série « la rentrée du dégustateur », nous allons faire très simple : Nous allons distinguer les 2 âges clés du vin, et apprendre à les reconnaître.

C’est l’objet de cette nouvelle leçon.

📣 Recevez votre kit du dégustateur : https://bit.ly/3nzTlPt

 

2 axes pour mieux identifier les ARÔMES du vin (Leçon n°168)
 

Parlons des arômes du vin ! 🍷

Nous poursuivons notre série de révisions, intitulée la « rentrée du dégustateur ».

Ici, je vous propose de voir ou de revoir une technique pour mettre un nom sur les arômes du vin, sans s’arracher le nez (bon, on se comprend🙂) sur des descripteurs précis.

L’idée ? On se base sur les sensations.

C’est l’objet de cette nouvelle vidéo.