Comment interpréter la brillance du vin?

La brillance du vin ? Elle correspond à sa capacité à réfléchir la lumière.

Vous pouvez l’évaluer en quelques secondes, en penchant votre verre sur une surface blanche.

 

 

 

Vous pouvez l’évaluer en quelques secondes, en penchant votre verre sur une surface blanche.

Je veux vous donner ici les 5 points clés à avoir en tête.

C’est parti !

1/ Pour bien comprendre la brillance, sachez qu’un vin qui réfléchit la lumière (=qui brille, donc) est un vin … qui n’absorbe pas la lumière

2/ Or, cette propriété est liée au milieu de propagation de la lumière qui dépend de la composition du vin.

3/ Dans le vin, le principal facteur qui joue sur la capacité d’absorption de la lumière est la limpidité.

4/ En gros : Si le vin présente des micro particules en suspension, alors une certaine quantité de lumière est absorbées par ces particules… le vin sera donc moins brillant.

Pour faire simple, je pourrais dire :
« Plus un vin est limpide, plus il est brillant.
Et : Plus un vin est trouble, plus il est terne. »

5/ On fait parfois une corrélation entre l’acidité du vin et sa brillance. (on dit : « plus un vin est acide, et plus il est brillant »).

 

En fait, ce qu’il faut surtout retenir sur le lien brillance et acidité, c’est que la brillance est plus classique sur un vin jeune que sur un vieux vin (car il présente généralement moins de particules, caractéristiques de l’évolution).
Et comme un vin jeune est souvent plus riche en acidité qu’un vieux vin (certes, ce n’est pas toujours vrai, mais c’est un des effets du vieillissement), on lie la brillance à l’acidité du vin … même si elle devrait être avant tout être liée à sa limpidité

 

Bonnes dégustations !