Comment goûter au paradis ? (Parlons bourru et vin de primeur)

 

Si vous n’y avez jamais goûté, sachez que le Paradis a un goût fruité, sucré, et est plein de fraîcheur.
Par contre, vous devez le savourer au moment où il se présente à vous : Il ne peut pas être gardé.

Il ne vieillit pas.

Bon.

Avant que vous ne pensiez « ça y est, il est vraiment devenu fou », quelques explications : je parle ici du « Paradis » du Beaujolais. Il s’agit d’un vin issu de raisins pressurés quelques jours après le départ en fermentation.
On fait donc plus fort que le Beaujolais Nouveau, qui lui est bien un vin « achevé » !

Voilà ce dont nous allons parler dans l’épisode ci-dessous : je vous parlerai du Beaujolais Nouveau (après la bataille donc, puisqu’il est sorti jeudi dernier), mais aussi du concept de vin bourru, de Paradis.

[display_podcast]
(Pour info, vous pouvez aussi télécharger ce podcast en cliquant sur le lien « download », ou recevoir tous mes podcasts sur votre smartphone via une appli comme « podcast Addict »).

PS : Il ne vous reste plus que 5 jours pour rejoindre les Masterclass de la Dégustation et bénéficier de la formation de ce mois : Devenez expert sur l’élévage du vin. Cliquez ici pour rejoindre la formation.

Ces articles pourraient vous intéresser

Comment reconnaître les 2 âges du vin (Leçon n°169)
 

Lorsque vous dégustez une quille tout juste sortie de votre cave, le vin peut être à différents niveaux d’évolution :

👉 Il peut être jeune, ou en cours de maturité.
Voire – et c’est l’idéal – à son apogée.
Ou encore : Trop vieux, sur le déclin.

Votre but ?
Reconnaître son niveau d’évolution😋

Et comme on est dans la série « la rentrée du dégustateur », nous allons faire très simple : Nous allons distinguer les 2 âges clés du vin, et apprendre à les reconnaître.

C’est l’objet de cette nouvelle leçon.

📣 Recevez votre kit du dégustateur : https://bit.ly/3nzTlPt

 

2 axes pour mieux identifier les ARÔMES du vin (Leçon n°168)
 

Parlons des arômes du vin ! 🍷

Nous poursuivons notre série de révisions, intitulée la « rentrée du dégustateur ».

Ici, je vous propose de voir ou de revoir une technique pour mettre un nom sur les arômes du vin, sans s’arracher le nez (bon, on se comprend🙂) sur des descripteurs précis.

L’idée ? On se base sur les sensations.

C’est l’objet de cette nouvelle vidéo.