Comment exercer votre palais de dégustateur (sans déguster de vin)

 

Vous le savez : Pour progresser dans n’importe quel domaine, rien de telle qu’une pratique régulière.

Dans le vin, si vous voulez devenir meilleur en dégustation, il faut ouvrir régulièrement des bouteilles de différentes régions, cépages, millésimes, profils …

Et pourtant, je constate une chose : Vous pouvez déguster depuis des années, voire des décennies, et pourtant… Ne pas reconnaître les arômes, ou bien ne pas évaluer ce qui diffère tel ou tel vin en termes de corps, de tanins, d’acidité…

Voilà pourquoi je recommande la chose suivante : pour mieux déguster le vin, je vous recommande … de ne PAS vous contenter de déguster du vin.

Il existe des exercices simples qui vous permettent de travailler efficacement votre palais, sans ouvrir de bouteilles.

 

La méthode ?

Elle consiste à constituer des échantillons simples, à partir desquels vous allez exercer votre bouche.

 

A partir de bouteilles d’eau, de sucre, d’acide tartrique (ou de jus de citron), vous pouvez créer votre « kit dégustation ».

 

Voilà comme procéder :

[display_podcast]

(Pour info, vous pouvez aussi télécharger ce podcast en cliquant sur le lien « download », ou recevoir tous mes podcasts sur votre smartphone via une appli comme « podcast Addict »).

 

Voici le détails des échantillons :

Vous prenez 6 bouteilles d’eau de 0.5L.

  1. Bouteille témoin
  2. le sucre : vous ajoutez 2g de sucre (pour une concentration de 4g sucre/L)
  3. le sucre : vous ajoutez 20g de sucre (pour une concentration de 40g sucre/L)
  4. le sucre : vous ajoutez 60g de sucre (pour une concentration de 120g sucre/L)
  5. l’acidité : vous ajoutez 1 ou 2 g d’acide tartrique (pour une concentration de 2 à 4 g/L)
  6. l’acidité : vous ajoutez 7 ou 8 g d’acide tartrique (pour une concentration de 15g/L)

 

Voici le détail des exercices

  1. Vous goûtez les bouteilles tour à tour pour percevoir les différentes sensations provoquées en bouche par chaque bouteilles
  2. vous intervertissez les bouteilles, pour les retrouver à l’aveugle
  3. Vous faites des mélanges pour évaluer l’évolution du “corps” de chaque bouteilles :
  • sucre à 40g/L + acidité à 4g/L
  • sucre à 120g/L + acidité à 4g/L
  • sucre à 120g/L + acidité à 15g/L

 

Pour vous former au vin :

Ces articles pourraient vous intéresser

Comment reconnaître les 2 âges du vin (Leçon n°169)
 

Lorsque vous dégustez une quille tout juste sortie de votre cave, le vin peut être à différents niveaux d’évolution :

👉 Il peut être jeune, ou en cours de maturité.
Voire – et c’est l’idéal – à son apogée.
Ou encore : Trop vieux, sur le déclin.

Votre but ?
Reconnaître son niveau d’évolution😋

Et comme on est dans la série « la rentrée du dégustateur », nous allons faire très simple : Nous allons distinguer les 2 âges clés du vin, et apprendre à les reconnaître.

C’est l’objet de cette nouvelle leçon.

📣 Recevez votre kit du dégustateur : https://bit.ly/3nzTlPt

 

2 axes pour mieux identifier les ARÔMES du vin (Leçon n°168)
 

Parlons des arômes du vin ! 🍷

Nous poursuivons notre série de révisions, intitulée la « rentrée du dégustateur ».

Ici, je vous propose de voir ou de revoir une technique pour mettre un nom sur les arômes du vin, sans s’arracher le nez (bon, on se comprend🙂) sur des descripteurs précis.

L’idée ? On se base sur les sensations.

C’est l’objet de cette nouvelle vidéo.