4 trucs pour mieux faire péter le Champagne

 

le gerbage du champagneLorsque vous ouvrez une bouteille de Champagne, le gaz carbonique s’en échappe bruyamment, dans un « pop » caractéristique.

A l’ouverture de la bouteille, vous est-il déjà arrivé d’être confronté à un excès de mousse ? Vous savez, ce moment où le Champagne déborde, et où vous perdez malheureusement une partie de la bouteille. Ça vous dit quelquechose j’imagine 🙂
Je vous propose de découvrir ici 4 facteurs qui contribuent à cet excès de mousse, pour mieux les maîtriser… bref, voilà les clés pour faire péter le Champagne comme un pro !

Voilà ce qui se passe quand vous ouvrez le Champagne

Quand vous ouvrez une bouteille de Champagne, le gaz carbonique emprisonné dans la bouteille s’échappe vers la sortie : les bulles apparaissent et forme une mousse, qui jaillit hors de la bouteille de manière plus ou moins intense. Ce dégazage brutal est appelé le gerbage.
Voici donc tout ce qui contribue à ce gerbage, et ce que vous devez faire pour l’éviter.

ouvrir bouteille champagne

1er truc : Prenez soin de bien refroidir la bouteille

Comme n’importe quelle boisson gazeuse, le Champagne doit être servi bien frais : Autour de 7-10°C, pour vous donner une idée. Je vous en parlais dans comment savoir à quel température servir le vin.

En effet, en augmentant la température, vous créez une agitation moléculaire, qui rend plus difficile la dissolution du gaz dans le Champagne.
En d’autres termes, retenez qu’on peut dissoudre plus de gaz lorsque le Champagne (ou toute autre boisson) est bien frais.

influence temperature sur champagne

Ainsi, si le Champagne est servi trop chaud, le gaz carbonique s’accumule dans le goulot et ne demande qu’à s’échapper, vu qu’il ne peut plus être dissous. Et là, c’est le gerbage assuré ! La mousse jaillit à l’ouverture, en emportant le bouchon qui risque d’éborgner un de vos convives. Bref, c’est festif mais le débouchage n’est pas maîtrisé !

Voici donc la 1ère chose à laquelle vous devez veiller pour dompter la mousse : servez le Champagne frais !

En sortant du réfrigérateur, votre Champagne est à 6°C environ. Il va se réchauffer rapidement dans votre verre, d’environ 0,15°C / minute si la pièce est à 20°C. Vous avez donc une dizaine de minutes pour vider votre verre (ça devrait aller, non ?)

2ème truc : Ouvrez le Champagne en plaine !

Quand la pression ambiante diminue, le gaz est moins compressé. Cela signifie que son volume augmente.
C’est ce qu’on appelle la loi de Mariotte, qu’on peut énoncer ainsi : le volume du gaz augmente quand la pression diminue.

pression champagne mousse

Dans le cas de notre Champagne, cela signifie qu’il est préférable d’ouvrir un Champagne sous une pression ambiante forte (pour diminuer le volume de mousse).

Et où trouve-t-on une pression atmosphérique forte ?
Au niveau de la mer !

En d’autres termes, en altitude, le phénomène de gerbage va être accentué : il sera plus difficile de maîtriser la quantité de mousse.

Voici donc la 2ème chose qu’il faut prendre en compte pour dompter la mousse : tenez compte de la pression atmosphérique.

Je reconnais qu’en pratique, c’est un facteur qu’il vous sera plus compliqué de maîtriser sur l’instant ! Mais si devez faire péter le Champagne en montagne, servez le d’autant plus frais 🙂

altitude et pression champagne

3ème truc : Prenez en compte l’âge du Champagne

Faîtes-vous vieillir le Champagne dans votre cave ?

Ce n’est habituellement pas un vin de garde, car on cherche généralement à préserver la fraîcheur et l’effervescence du Champagne.

Sachez cependant qu’au cours de son vieillissement, le Champagne va perdre une partie de son CO2.

Ce vieillissement peut avoir lieu à 2 moments :

  1. Avant la commercialisation, au moment de l’élevage sur lies (= levures mortes issues de la fermentation). Si cela n’est pas clair, je vous invite à lire comment naît le Champagne. Or, l’élevage sur lies est plus long sur les Champagne millésimés (c’est-à-dire ceux indiquant une année sur l’étiquette) que sur les Champagne sans année (3 ans minimum, contre 15 mois pour les « sans années »).Donc, le risque de gerbage (ou de « pop incontrôlé ») est plus grand sur les Champagne non millésimés.
  2. Dans votre cave. C’est le même phénomène : la mousse sera plus abondante sur les jeune Champagne, car ils sont plus riches en CO2.

Logique, non ?

Voici donc la 3ème chose qu’il faut prendre en compte pour dompter la mousse : tenez compte de l’âge du Champagne ! Plus il est jeune, plus le risque est accru.

viellissement champagne et mousse, pression

Une petite parenthèse : lorsque que vous agitez le Champagne avant l’ouverture, le gaz présent au niveau du goulot « se mélange » au Champagne, qui se concentre en CO2. Donc cela contribue au gerbage. En fait, c’est le même phénomène : plus la quantité de CO2 dissoute dans le Champagne augmente, plus vous risquez le gerbage.

4ème truc : Faites attention aux magnums de Champagne !

Imaginez une petite bulle qui remonte tranquillement jusqu’au goulot de la bouteille.
Au cours de son ascension, cette bulle s’enrichit avec le CO2 dissous dans la bouteille… et donc devient de plus en plus grosse !

Cela signifie que plus la hauteur de la bouteille est importante, plus la bulle grossit et contribue au volume de la mousse… et donc au jaillissement du liquide à l’ouverture (gerbage).

magnum champagne et pression

Si vous ouvrez une demi bouteille de Champagne, vous aurez moins de risque d’explosion de mousse que si vous ouvrez un magnum.

Voici donc la 4ème chose qu’il faut prendre en compte pour dompter la mousse : tenez compte de la taille de la bouteille. Avec les magnums, le risque est accru.

Comment procéder si vous souhaitez éborgner l’assistance

Si vous souhaitez créer un jaillissement de mousse, vous pouvez donc ouvrir en montagne un magnum d’un jeune Champagne bien chambré, après l’avoir agité. Vous réunirez les 4 facteurs principaux qui jouent sur le volume du gaz !

mousse champagne comment ouvrir

Cliquez ici pour télécharger le schéma en pdf

Pour être tout à fait précis, j’ajouterai que la composition du Champagne entre en compte : certains éléments du vin contribuent à la stabilité de la mousse. Si la mousse disparaît moins vite, elle est plus persistante et le risque d’explosion de bulles est favorisé.

Santé !

Remerciement

Pour vous présenter les facteurs qui contribuent au gerbage du Champagne, je me suis inspiré de certains travaux universitaires de l’excellent Gérard Liger-Belair, physicien expert de la bulle.

Ces articles pourraient vous intéresser

Voici les 2 réflexes à avoir avant de déguster (Leçon n°171)
 

Pour déguster, il faut savoir prendre son temps ! ⏱️

Et vous le savez bien : Observer la robe du vin, le sentir👃, le goûter, pour analyser chacune des étapes, demande un peu de CONCENTRATION.

Cela dit, AVANT même d’ouvrir la bouteille, je recommande encore de ne pas se presser … et de dédier quelques minutes pour faire ces 2 choses.

« Ces 2 choses »?
Ce sont 2 réflexes tout simples, qui vont vous permettre de tirer le meilleur parti de vos dégustations. 🍷

Voilà ce que nous allons voir dans cette nouvelle leçon, pour poursuivre les révisions de la « rentrée du dégustateur ». 🎬

📣 Recevez votre kit du dégustateur : https://www.lecoam.eu/kit

 

✒️Votre schéma : Comment retrouver les 2 âges du vin
 

Quand le vin vieillit dans votre cave, il passe par plusieurs étapes.
👉De la jeunesse au déclin, en passant par : la maturité, et l’apogée.

Dans les leçons vidéos🎬 de la rentrée du dégustateur, je vous avais présenté ces 4 étapes de manière simplifiée, pour ne retenir que 2 âges clés.

Aujourd’hui, je vous partage cette infographie, pour bien mémoriser la technique dont je vous avais parlé.

🔵 Et pour revoir tous les détails, consultez la leçon n°169 !
👉https://youtu.be/fk_pSBTydmI

Bonnes dégustations ! 🍷

📣 Recevez votre KIT du DÉGUSTATEUR : https://www.lecoam.eu/kit