4 facteurs qui jouent sur l’intensité du vin rouge

Lorsque vous observez la robe d’un vin rouge, vous évaluez en particulier son intensité colorante.

Pour cela ?
Il vous suffit de pencher votre verre de vin sur une surface blanche.

 

Le principe est le suivant :

  • Si vous ne percevez pas du tout vos doigts au travers du verre, alors le vin est intense, foncé
  •  Si vous distinguez clairement vos doigts, alors le vin est pâle.

A présent, voici les points clés à avoir en tête, pour bien évaluer l’intensité colorante du vin rouge.

La définition

Il ne faut pas confondre intensité colorante du vin rouge, et couleur.
Ce sont 2 notions différentes.

Par exemple, un vin rouge peut être rubis pâle, rubis foncé, violacé foncé, etc …
Vous voyez le principe : On qualifie donc à la fois sa couleur (rubis, violacé, …) et son intensité (pâle, foncé.)

 

Les 4 facteurs qui jouent sur l’intensité (de pâle à foncé, donc)

1/ Le type de raisin : certains cépages apportent plus de pigments colorants que d’autres (par ex : un malbec donne des vins plus foncés qu’un pinot noir !)

2/ Le climat : Un climat (ou un millésime) frais, ou pluvieux, contribue à donner des robes plus pâles.

3/ la vinification : une macération longue donne des vins plus foncés, puisqu’on extrait plus de couleur

4/ le vieillissement : un vieux vin (rouge) tend à devenir plus pâle.

 

A vos verres, et bonnes dégustations !