3 sensations pour mieux déguster le vin

 

Lorsque vous avez recraché ou avalé votre vin, il vous reste des « sensations » en bouche.
Il peut s’agir d’arômes bien sûr, mais aussi de saveurs, de sensations tactiles.

Cela va peut-être vous surprendre, mais voilà ce que je pense :

Ces sensations qui persistent (quand le vin est recraché, donc), sont aussi importantes que celles qui s’imposent (au moment où il est en bouche).

 

 

(oui, c’est bien une balance que j’ai voulu représenter!)

En d’autres termes : « Quand vous n’avez plus de vin en bouche, la dégustation continue ».

Au-delà des arômes, retenez qu’il peut rester dans votre bouche 3 types de sensations, une fois que vous n’avez plus de vin en bouche :

  1. Ça rafraîchit, ou
  2. Ça réchauffe, ou
  3. Ça assèche

Or, chacune de ses sensations est liée à une dominante dans le vin.

Regardez :

  1. Si ça rafraîchit, le vin est dominé par l’acidité
  2. Si ça réchauffe, le vin est dominé par l’alcool
  3. Si ça assèche, le vin est dominé par les tanins

 

En pratique, comment procéder ?
1/ Lorsque vous avez recraché votre vin, demandez vous quelle est la sensation qui persiste :
Est-ce le froid, le chaud, ou « le sec » ?

2/ Cette sensation vous donne généralement le profil dominant du vin :

  • un vin frais (vous percevez le « froid » de l’acidité),
  • un vin rond (vous percevez alors le « chaud » de l’alcool),
  • un vin tannique (vous percevez le « sec » des tanins).

Alors maintenant, comme toujours, n’oublions pas qu’il s’agit là d’un simple repère … et que le vin est souvent plus complexe que cela !

Mais bon, vous me connaissez : Je pense que ces repères sont indispensables dans tout apprentissage, et en particulier dans celui du vin.
En effet : C’est grâce à ce type de techniques que vous structurez l’information…
Et c’est en la structurant qu’on la retient.

Bonnes dégustations !

Yann

PS : Pour découvrir toutes ces techniques du dégustateur, suivez les cours du COAM, et les rejoignez les Masterclass de la dégustation, la 1ère BOX pour se former au vin !

Ces articles pourraient vous intéresser

Apprenez à reconnaître le fût de châtaignier dans le vin ! (Leçon n°158)
 

Avant d’être mis en bouteille, le vin se « repose ».🍷
Le plus souvent, ce repos (qu’on appelle l’élevage) se fait dans une CUVE inox, ou encore dans un FÛT de chêne.

Mais vous le savez : il existe D’AUTRES OPTIONS pour faire vieillir le vin.

👉Aujourd’hui, je vais vous parler de l’élevage en fût de châtaignier.

Car oui, le châtaignier est une alternative au chêne : Même si c’est loin d’être classique, certains vignerons y ont recours.

 

(suite…)

Comment déguster à l’Aveugle : la Formation ?
 

Un grand MERCI pour vos retours sur la Masterclass « Déguster à l’Aveugle, le cas des Vins rouges ».

? Vous avez beaucoup apprécié cette thématique, car l’avantage est qu’elle permet finalement de voir (ou de revoir) tout ce qui impacte le style du vin.

C’est donc une manière de synthétiser toutes vos connaissances !

Si vous n’aviez pas pu la réserver au moment de sa sortie, sachez que je vous propose à présent cette Masterclass à disposition sur le site du COAM.

(suite…)

📝 Votre schéma : vendanges tardives, botrytis … Comment change le VIN 🍷
 

Il existe différentes méthodes pour élaborer un « vin sucré ».
? Vendanges tardives, botrytis (Vous savez : la pourriture noble), séchage des raisins « hors souche » (comme dans le vin de paille jurassien, par exemple), …

 

[button link= »https://www.le-vin-pas-a-pas.com/wp-content/uploads/2021/05/infographie_150.jpg » newwindow= »yes »] Téléchargez l’infographie ![/button]

(suite…)