3 conseils pour bien apprécier vos vieilles bouteilles

miniAllez, avouez-le. On fait tous pareil. 

On attend toujours l’occasion rêvée pour ouvrir cette vieille bouteille, qui a passé 25 ans en cave. 

Et l’occasion n’est jamais assez bonne pour déguster ce flacon. 

Jusqu’au jour où vous vous décidez
C’est souvent à l’occasion d’un repas en famille. Comme ceux qui s’annoncent d’ici peu!

Or, vous savez, en réalité, peu de vins sont faits pour vieillir « longtemps ».

Comme n’importe que être vivant, on peut représenter le vieillissement du vin selon une courbe en cloche

courbe en cloche vinD’abord la jeunesse, puis la maturité, et enfin … l’apogée.

L’apogée, c’est le moment où on devrait consommer tous nos vins : l’âge lui donne de la complexité, il a donc plus de choses à nous dire. Des arômes complexes, d’évolution, tandis que l’acidité s’est atténuée, et que les tanins (pour les rouges) ont fondus. 

Puis vient le déclin

Mais voilà, le vin peut atteindre son apogée en 2 ans, en 8 ans, en 20 ans… Tout dépend du type de vin !

Par expérience, on a souvent tendance à garder nos vins trop longtemps en cave. 

garder vin cave

Alors, on a dépassé l’apogée : 

  • le vin a perdu sa structure tannique, qui lui donne sa matière,
  • il a perdu son acidité, qui lui donne sa tension
  • ses arômes n’évoquent plus que « l’automne » : humus, champignon, sous-bois… 

vin sur le declin
Mais, lorsque vous débouchez une vieille bouteille, ce n’est pas seulement pour évaluer sa matière et ses arômes. 
Ce n’est pas seulement pour  évaluer son niveau d’évolution ou ses qualités organoleptiques. ; 

Soyons honnêtes. 

Ouvrir une vieille bouteille, c’est aussi faire ressortir quelques souvenirs.

Et les partager en famille ou entre amis. 

Lorsqu’un millésime est associé à une période de votre vie, le vin est comme un témoin de cette époque. 

Le déboucher, c’est se souvenir

Et oui, il y a tout cela dans une bouteille de vin !

deboucher vieux vin

Au passage, voici 3 conseils  pour mieux apprécier ce vieux millésime : 

1/ Evitez la carafe ! 

Tout d’abord, gardez vous bien de le mettre en carafe. En vieillissant, le vin devient fragile car il perd ses tanins et son acidité. or, ce sont ses anti-oxydants. 
Alors, imaginez les effets d’un passage en carafe : Cet apport d’air l’oxyde, et le vin s’altère

carafe vin oxygene

Bien sûr, vous avez dû remarquer cette « pâte rouge » qui se forme au fond de vos vieilles bouteilles de vin rouge.

Elle n’a rien d’un défaut. 
Ce sont les pigments colorants et les tanins qui forment cette pâte. Il faut donc juste éviter de la verser dans le verre ! Mais pour cela, inutile de passer par une carafe, même s’il s’agit d’une carafe à « décanter » (dont le but est de faire tomber ses dépôts, et non d’apporter de l’oxygène au vin pour en révéler les arômes). 

Contentez vous de servir le vin délicatement, en veillant à ne pas verser le dépôt. C’est aussi simple que cela, et c’est ce qu’il y a de mieux pour préserver vos vieilles bouteilles de l’oxydation. 

2/ Ouvrez vos vieilles bouteilles au dernier moment. 

Par exemple, au moment où vous vous apprêtez à passer à table. 
Pas avant. 

C’est le même souci que la passage en carafe : Dès l’ouverture, l’évolution du vieux vin est très rapide. 

En l’ouvrant au dernier moment, vous vous assurez simplement que le vin n’a pas développé un vrai défaut… Auquel cas vous n’avez plus qu’à chercher une autre bouteille ! (Enfin, tout dépend de vos invités, hein, vous faîtes ce que vous voulez 🙂

3/ Une dernière précision quant aux accords mets et vins.

Veillez à proposer des mets « pas trop puissants ». En d’autres termes et pour faire simple, éviter les grillades de viandes rouges ! 

Pourquoi ? 

Et bien, une cuisson courte et intense (comme la grillade) apporte de l’intensité au met.

cuisson courte intense

Or, souvenez vous, qui dit vieux millésime dit vin délicat. Complexe.

Fragile. 

Par contre, votre dinde rôtie aux truffes sera tout à fait adaptée : une viande blanche ferme mais délicate, des arômes d’évolution (apportés par la truffe, rappelez vous des « arômes d’automne » dont nous parlions un peu plus haut) qui entre en harmonie avec les arômes du vieux vin. 
Bon, ce n’est qu’un exemple de plats parmi des milliers d’autres, mais l’idée est là ! 

J’espère que ces quelques conseils vous aideront à mieux apprécier vos vieilles bouteilles. 

Une chose encore : Pour être sûr de passer de bonnes fêtes, veillez aussi à bien choisir les cadeaux ! (vous admirerez la qualité de la transition). 

Pour cela, cliquez ici pour être sûr de faire plaisir à un amateur de vin. 

Vous trouverez mes formules de chèques cadeaux, à réserver avant Noël pour bénéficier des offres. 

Et si vous n’êtes pas à Paris pour participer aux cours d’oenologie, vous n’avez aucune excuse ! Je vous propose une nouveauté (que vous êtes plusieurs à m’avoir demander). 
Le cursus diplomant à distance, composé du niveau 1 (le CFV) et du niveau 2 (le WSET 2). 

Le principe ? 

  1. Vous réservez le cursus diplomant Niveau 1 + niveau 2 en ligne. 
  2. Vous recevez à votre domicile la pochette cadeau, avec toutes les explications sur les formations. 
  3. Le bénéficiaire dispose d’un an pour réserver ses formations à distance.

Qu’il pourra suivre de chez lui, en toute flexibilité à son rythme.

Je vous laisse découvrir le seule programme francophone à distance reconnu internationalement. 

Merci pour votre fidélité, et merci de partager ma passion. 

Bonnes dégustations .

Recherches utilisées pour trouver cet article :