2 questions clés pour déguster un rosé

 

 Vous le savez : Pour déguster un rosé, vous suivez les 3 étapes classiques de toute dégustation.

  • une phase visuelle
  • une phase olfactive
  • une phase gustative

D’ailleurs, que l’on parle de vin, d’huile d’olive, de thé, de cognac, … la démarche est toujours la même : je vois, je sens, je goûte…

Pour bien déguster un rosé, il y a 2 axes d’analyse que vous devez avoir en tête :

  1. l’intensité colorante (robe pâle ou robe foncée)
  2. le niveau de sucre (le rosé est -il sec ou sucré)

 

Pourquoi je vous parle de ces 2 points en particulier ?

  • D’abord, parce qu’ils sont plutôt faciles à évaluer
  • Ensuite, parce qu’ils révèlent beaucoup de choses sur le rosé que vous dégustez

 

Vous allez peut-être même vous risquer à mettre un nom sur le rosé.

Ou , sans aller jusque là : Vous saurez au moins à quel type de rosé vous avez affaire.

Voilà comment procéder : 

(Pour info, vous pouvez aussi télécharger ce podcast en cliquant sur le lien « download », ou recevoir tous mes podcasts sur votre smartphone via une appli comme « podcast Addict »).

 

*** Le vin vous passionne ? Voici tout ce que je vous propose pour devenir un bon dégustateur ***  

Ces articles pourraient vous intéresser

Comment reconnaître les 2 âges du vin (Leçon n°169)
 

Lorsque vous dégustez une quille tout juste sortie de votre cave, le vin peut être à différents niveaux d’évolution :

👉 Il peut être jeune, ou en cours de maturité.
Voire – et c’est l’idéal – à son apogée.
Ou encore : Trop vieux, sur le déclin.

Votre but ?
Reconnaître son niveau d’évolution😋

Et comme on est dans la série « la rentrée du dégustateur », nous allons faire très simple : Nous allons distinguer les 2 âges clés du vin, et apprendre à les reconnaître.

C’est l’objet de cette nouvelle leçon.

📣 Recevez votre kit du dégustateur : https://bit.ly/3nzTlPt

 

2 axes pour mieux identifier les ARÔMES du vin (Leçon n°168)
 

Parlons des arômes du vin ! 🍷

Nous poursuivons notre série de révisions, intitulée la « rentrée du dégustateur ».

Ici, je vous propose de voir ou de revoir une technique pour mettre un nom sur les arômes du vin, sans s’arracher le nez (bon, on se comprend🙂) sur des descripteurs précis.

L’idée ? On se base sur les sensations.

C’est l’objet de cette nouvelle vidéo.