?Voici quelques clés pour mieux comprendre les PAYSAGES de vignes

Tout au long de l’année, le vigneron effectue différents travaux sur sa vigne.
? Tailles, opérations en vert (= tailles effectuées sur la végétation et les grappes), labour, vendanges, …

La vigne est ainsi taillée « d’une certaine manière », et cela lui donne sa FORME, sa HAUTEUR… et donc, cela définit en partie le paysage viticole.

Un exemple ?
Si vous observez une parcelle de vignes, vous allez peut-être remarquer que la vigne peut être au niveau du sol, ou bien plutôt conduite en hauteur.

Lorsqu’elle est haute, il faut généralement la guider à l’aide de fils, pour lever sa végétation : c’est le principe du PALISSAGE.

? Mais pourquoi choisir de conduire la vigne en hauteur, ou au ras du sol ?

Et bien, retenez que le choix de la hauteur de vigne est d’abord lié à la TEMPÉRATURE. ?️

En effet : Le sol réfléchit la chaleur et joue un rôle d’accumulateur thermique.
Par conséquent, au ras du sol … il fait plus chaud ! ☀️

Or, certaines vignes ont besoin d’une grande quantité de chaleur pour parvenir à maturité. C’est le cas des cépages tardifs. La conduite BASSE est donc plus classique dans les climats CHAUDS.

(Mais s’il fait vraiment très chaud, alors on remonte la vigne pour rechercher la fraîcheur!)

Sous un climat frais❄️, il fait aussi plus froid au niveau du sol.
Par conséquent, si vous êtes dans une région dans laquelle le GEL représente un risque pour la vigne, alors la conduite HAUTE est souvent privilégiée.

Voilà comment je résume ces repères :

Pensez-y la prochaine fois que vous arpenterez le vignoble ?
A bientôt !

Ces articles pourraient vous intéresser :