?Votre schéma : Comment repérer le « seuil du défaut  » dans vos dégustations ?

Savez-vous reconnaître un défaut, dans votre verre de vin ? ?

Pour simplifier, je donne parfois le repère suivant : « A partir du moment où le nez est désagréable, alors il est probable que le vin présente un défaut ! »

Certes, cela est assez évident sur des défauts marqués : Goût de bouchon, vin piqué (quand les bactéries transforment l’alcool en acide acétique, c’est le principe du vinaigre), odeur d’œuf pourri (problème de réduction), …

[button link= »https://www.le-vin-pas-a-pas.com/wp-content/uploads/2021/02/iooooo-1.jpg »] Téléchargez l’infographie ![/button]

En revanche, dans d’autres cas, la frontière entre le défaut et la complexité ne tient qu’un fil : Ce « fil », c’est ce que j’appelle le seuil du défaut.

Je vous en avais parlé notamment dans la leçon n°126, à retrouver sur ma chaîne YouTube. ?

Aujourd’hui, pour ne rien oublier, je vous transmets ce petit schéma, en espérant qu’il vous soit utile.

Bonnes dégustations !

?Rejoignez gratuitement la lettre du dégustateur, et formez-vous au vin chaque semaine : https://www.lecoam.eu/lp-newsletter/

Ces articles pourraient vous intéresser

Comment reconnaître les 2 âges du vin (Leçon n°169)
 

Lorsque vous dégustez une quille tout juste sortie de votre cave, le vin peut être à différents niveaux d’évolution :

👉 Il peut être jeune, ou en cours de maturité.
Voire – et c’est l’idéal – à son apogée.
Ou encore : Trop vieux, sur le déclin.

Votre but ?
Reconnaître son niveau d’évolution😋

Et comme on est dans la série « la rentrée du dégustateur », nous allons faire très simple : Nous allons distinguer les 2 âges clés du vin, et apprendre à les reconnaître.

C’est l’objet de cette nouvelle leçon.

📣 Recevez votre kit du dégustateur : https://bit.ly/3nzTlPt

 

2 axes pour mieux identifier les ARÔMES du vin (Leçon n°168)
 

Parlons des arômes du vin ! 🍷

Nous poursuivons notre série de révisions, intitulée la « rentrée du dégustateur ».

Ici, je vous propose de voir ou de revoir une technique pour mettre un nom sur les arômes du vin, sans s’arracher le nez (bon, on se comprend🙂) sur des descripteurs précis.

L’idée ? On se base sur les sensations.

C’est l’objet de cette nouvelle vidéo.