Comment reconnaître un vin à l’aveugle, la méthode pour les nuls

 

deguster à l'aveugleJe vais vous donner des outils simples pour caractériser un vin que vous dégustez à l’aveugle. La dégustation à l’aveugle est un exercice difficile : lorsque vous ignorez tout du vin que vous dégustez, vous ne pouvez vous rattacher qu’à des indices révélés par la dégustation. Couleur, intensité colorante, arômes, équilibre en bouche, … Le but de cette méthode est de vous apprendre à « mener l’enquête » pour tirer des conclusions sur les vins dégustés. Tout cela en 3 étapes. C’est parti !

Téléchargez la méthode de dégustation à l’aveugle en pdf ! Vous y trouverez les principaux diagrammes d’analyse, pour vous aider à décrypter les vins dans vos dégustations à l’aveugle.

 

Vous souhaitez vous initier et progresser jour après jour dans la dégustation ? Retrouvez le programme de formation 7 jours pour devenir un bon dégustateur

Avant tout : Le but de cette méthode

Je rappelle que déguster à l’aveugle consiste à cacher l’étiquette du vin (à l’aide d’une « chaussette » cache-bouteille, ou bien d’une feuille de papier aluminium enroulée autour de la bouteille). Le vin peut également être servi en carafe pour ne pas être influencé par la forme de la bouteille. Bref, vous ne disposez d’aucune information sur le vin. C’est à vous de trouver des pistes, des indices, pour dire à quel type de vin vous avez affaire. Avec cette méthode, vous ne saurez probablement pas indiquer précisément l’appellation, le millésime, le cépage : Peu de professionnels en sont capables ! Mais vous apprendrez à caractériser un vin, à faire la distinction entre les grands types de vin. Vous aurez les outils de base qui vous permettront de progresser jour après jour, en pratiquant régulièrement (et avec modération bien sûr 🙂 )

La démarche en 3 étapes

Le vin se déguste en 3 étapes : on observe le vin, on le sent, puis on le goûte. Si ce n’est pas encore fait, je vous invite à télécharger le guide gratuit « Comment Déguster le Vin, la méthode simple » en vous inscrivant à la newsletter. Pour chacune de ces 3 étapes (visuelle, olfactive, et gustative), le vin va vous révéler des indices.

Etape 1 : On observe le vin

Vous ne savez pas à quel vin vous avez affaire, alors il va vous falloir interpréter tout indice laissé par la robe du vin.

1. L’intensité colorante : vin pâle ou vin foncé ?

Commencez par caractériser l’intensité colorante : le vin est-il pâle, ou foncé ? Cépage, millésime, rendement, temps de macération (pour le rouge)… plusieurs facteurs jouent sur l’intensité colorante du vin. Pour schématiser et simplifier, je dirai :

En général, une robe claire est signe d’un vin issu d’une région aux températures plutôt fraîches et à l’ensoleillement modéré. En d’autres termes, un vin « à tendance septentrionale », un vin du Nord. Au contraire, un vin du Sud bénéficiant d’un ensoleillement plus favorable présentera une robe plus soutenue.

intensite colorante des vins Cliquez sur l’image pour l’agrandir Note : sachez aussi que la robe d’un vin blanc doux (contenant du sucre : moelleux ou liquoreux) sera plus foncée, plus soutenue, et plus orangée, que celle d’un vin sec.

La teinte (ou couleur)

Voilà la technique pour bien observer la couleur du vin dégusté, qu’il soit blanc ou rouge. Penchez-le sur une surface blanche en l’inclinant d’environ 45°, et observez (du dessus) la pointe du disque (ou le contour, si vous préférez). Cette couleur est caractéristique de l’âge du vin.

  • Pour le rouge : la couleur évoluera du violet au tuilé, orangé… avec l’âge
  • Pour le blanc : la couleur évolue du blanc-vert, à l’orangé…. avec l’âge

evolution du vin au cours du temps

Les larmes du vin

Elles se forment sur les parois du verre. Pour tout savoir sur les larmes, consultez comment interpréter les larmes du vin ? Pour résumé, je dirai :

Un vin aux larmes abondantes et grasses est généralement riche en alcool, ce qui est caractéristique d’un vin à tendance méridionale (« vin du Sud »). Au contraire, quand le vin est très fluide, on constate généralement une région plus fraîche et moins ensoleillée (« vin du Nord »).

Résumons pour l’étape 1

deguster vin à l aveugle, la robe Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Etape 2 : on sent le vin

Ah, la difficile étape d’identification des arômes… Je vous ai déjà parlé des notions de classifications des arômes du vin. Mais le but de cette méthode est de vous donner des repères simples et facilement applicables. C’est pourquoi je vais me centrer ici sur les grandes tendances révélées par le nez du vin. Nous définissons donc 5 grandes catégories :

  • Fruit frais /fleurs / végétal / épice
  • Fruits confits, mûrs
  • Bois / grillé
  • Champignon, sous-bois, animal
  • Odeurs désagréables (bouchon, vinaigre, soufre, …)

L’avantage est qu’il n’est pas absolument nécessaire pour vous d’identifier précisément l’arôme du vin, mais simplement de donner sa « grande catégorie », ce dont je vous avais parlé ici. Ainsi, il est beaucoup plus facile d’identifier une dominante de fruits frais, que la framboise ou la fraise ! Si vous trouvez cette grande catégorie, cela vous permet de dresser immédiatement certaines conclusions : deguster à l'aveugle : le nez Cliquez sur l’image pour l’agrandir Sachez qu’au sein de la grande catégorie des fruits / fleurs / épices / végétal, certains arômes correspondent plus particulièrement à un cépage. Je vous donne dans ce tableau quelques correspondances, mais je vous incite vraiment à vous concentrer pour le moment sur ces 5 grandes catégories que nous avons définies… les cépages et leurs arômes Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Etape 3 : on goûte le vin

Au moment où vous goûtez le vin, vous allez ressentir différentes sensations. Je vous avais parlé des sensations liées au vin blanc, et à celles liées au vin rouge, dans le but de classer les vins en grandes catégories. Voici la démarche : Pour le vin rouge :

  • Evaluez le niveau de tanins
  • Evaluez la dominante dans l’équilibre acidité/onctuosité

Pour le vin blanc :

  • Cela va consister à évaluer la dominante dans l’équilibre acidité/onctuosité, et le niveau de chacun de ces axes.

Je vous résume cette démarche au travers des 2 schémas : Pour le vin blanc : deguster à l'aveugle : le vin blanc en bouche Pour le vin rouge : deguster à l'aveugle : le vin rouge

Récapitulons : téléchargez l’ensemble des diagrammes en pdf

Téléchargez la méthode de dégustation à l’aveugle en pdf ! Vous y trouverez les principaux diagrammes d’analyse, pour vous aider à décrypter les vins dans vos dégustations à l’aveugle.

Notez vos résultats ! La fiche de dégustation à l’aveugle

Je vous donne ci-après un tableau qui va vous permettre de prendre des notes sur les vins dégustés à l’aveugle. L’idéal est que vous dégustiez plusieurs vins à l’aveugle, de manière comparative. fiche degustation à laveugle Cliquez ici pour télécharger la fiche en pdf.  Pour une fiche plus complète, n’hésitez pas à consulter cet article consacré aux fiches de dégustation des vins.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

2 Comments

  1. Existe il des vins rouges sucrés ?

    • Oui, les vins doux naturels du languedoc par exemple. Vous en trouverez des sucrés.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Comment reconnaître un vin à l’aveugle, la méthode pour les nuls | La Boîte à outils de l’Épicier et du Caviste | Scoop.it - [...] Je vais vous donner des outils simples pour caractériser un vin que vous dégustez à l’aveugle. La dégustation…
  2. 12 cépages et leurs arômes dominants - [...] Pour en savoir plus à ce sujet, je vous invite à lire la méthode pour les nuls pour reconnaître…
  3. Ce que vous devez faire AVANT de déguster le vin (et ce qu'oublie la plupart des dégustateurs) - [...] d’une dégustation à l’aveugle !  Si vous voulez progresser dans cet art, vous apprendrez ici à reconnaître un vin…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *